Le Parti Indépendantiste... Une version Québécoise du Front National ?

Le Parti Indépendantiste... Une version Québécoise du Front National ?

Vous ne connaissez pas Jean-Roch Villemaire? Moi non plus je dois bien avouer. C'est le type que vous pouvez voir sur la photo . C’est un jeune candidat du nouveau Parti Indépendantiste qui se présente dans Hull. Comme on peut s’en douter, ce parti propose essentiellement d’accomplir l’indépendance du Québec de manière plus radicale que ne l’a fait traditionnellement le Parti Québécois, notamment en rejetant l’étapisme.

Si je commence à connaître un peu ce jeune aspirant à la politique, c’est qu’il défraie la manchette depuis quelques jours, notamment à cause de son blogue, (jeanroch.hautetfort.com) sur lequel il conviait les internautes, le 15 octobre dernier, à rendre hommage à Jorg Haider. Ce politicien Autrichien décédé dans un accident de la route était connu pour ses prises de positions favorables à l’endroit du IIIe Reich et des politiques fascistes d’Adolf Hitler.

Cette nouvelle est apparue en premier lieu sur le site du 104.7 fm et a été reprise ensuite par Cyberpresse.

Bizarrement, depuis la diffusion de ces informations, le blogue de Jean-Roch Villemaire a été fermé. Mais nous ne sommes pas en reste puisque, m’intéressant à cette affaire, j’avais archivée la page en question. Je l’héberge en ce moment sur mon serveur et vous pouvez la visiter ici. Ce n’est d’ailleurs pas le seul article de Villemaire qui pose problème, j’ai pu constater aussi qu’il semble animé par un profond désir de diffuser des communiqués de Jean-Marie Le Pen

Mais il n’y a pas que ça qui est questionnable sur le blogue de Jean-Roch Villemaire et qui permet de constater ses allégeances à l’extrême droite.

On retrouve aussi bien en évidence une référence au Nationalisme Révolutionnaire, école de pensée qui semble définir sa position sur l’échiquier politique. Pour nous expliquer ce dont il est question, Villemaire nous renvoie à un article sur Metapedia qui introduit d’emblée François Duprat comme référence incontournable et nous propose quelques noms des maîtres à pensée de cette idéologie, comme celui de Jean-Gilles Malliarakis.

Or, wikipedia nous apprend que François Duprat est « est une des principales figures de l'extrême droite française des années 1960 et 1970 et un écrivain spécialisé sur le fascisme et les mouvements d'extrême droite français. Par ailleurs, selon Valérie Igounet, il fut l'«un des principaux diffuseurs des thèses négationnistes au sein de l’extrême droite française et internationale»

Jean-Gilles Malliarakis, de son côté, est un éditeur et militant d'extrême droite français bien connu, notamment en tant que directeur des Éditions du Trident et producteur d’émissions de radio sur lumière101.com, site qui s’inscrit dans l’idéologie chrétienne conservatrice.

Aussi, plusieurs liens sur le site de Jean-Roch Villemaire permettent de faire certains recoupements et constater à quelles rivières politiques s’abreuve ce gentleman.

On retrouve par exemple un lien vers le mouvement « égalité et réconciliation » , un think tank néonationaliste très proche du Front National créé et administré par Alain Soral, connu entre autre pour avoir soutenu Jean-Marie Le Pen lors des élections de 2007.

Aussi, un lien vers La Nouvelle Revue d’Histoire, publication bimestrielle Française au sein de laquelle les principaux collaborateurs sont proches de la nouvelle droite et souvent membres du Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne (GRECE) formé par des militants intellectuels de l’extrême droite européens.

Encore, un site vers un blogue intitulé « Synthèse Nationale », qui s’affiche comme étant membre, ou sympathisant, du mouvement Nouvelle Droite Populaire, mouvement fondé autour de cinq grands principes : Refus de l’immigration et de l’islamisation, Défense des identités régionales, nationale et européenne, Application de la préférence nationale et européenne, Réhabilitation des valeurs familiales et des principes fondamentaux de notre civilisation, libération des énergies individuelles, politiques et économiques et Construction d’une Europe politique indépendante et puissante, fidèle à ses racines helléniques et chrétiennes.

Un lien vers Novopress, agence de presse bien connue sur Internet qui a été fondée par le Bloc Identitaire , mouvement politique qui se situe dans la « mouvance identitaire », nouveau courant de l’extrême droite.

Jean-Roch Villemaire nous propose aussi de visiter nationspresse.info, un site qui «entend diffuser des informations précises (...) et en parfait accord avec l’esprit du Mouvement national, dont le Front National de Jean-Marie Le Pen est la principale composante.»

Certes, il faudrait sans doute plus que de simples recoupements fondés sur une courte recherche sur Internet pour comprendre à fond les objectifs et les aspirations de ces différents mouvements auxquels Jean-Roch Villemaire nous propose de s’intéresser. Mais nous devons bien constater, à tout le moins, que ce partisan de l’indépendance semble avoir un fort penchant pour l’extrême droite européenne et ses diverses ramifications. Cela peut, peut-être, nous donner quelques indices de l’idéologie nationaliste et identitaire à laquelle il nous convie dans sa lutte pour l’indépendance du Québec.

Jean-Roch Villemaire n’est d’ailleurs pas le seul… Sébastien Hotte, un autre candidat au Parti Indépendantiste, écrivait le 15 avril dernier sur le forum des Éditions du Québécois : “Si j'avais la nationalité française et que j'avais à voter demain matin, entre Sarkozy ou Lepen, je choisirais sans y penser Lepen...”

Soyons au moins prudent, rien ne permet de généraliser les opinions politiques de Jean-Roch Villemaire à tous ses compagnons d’arme au sein du Parti Indépendantiste. Aussi, il serait sans doute excessif de juger des jeunes politiciens inexpérimentés pour des propos tenus sans doute sans trop avoir réfléchi… Cela dit, la direction du Parti ne semble pas se formaliser outre mesure des prises de position pour le moins questionnables de son candidat et, le moins que l’on puisse dire, c’est que les thèmes de l’immigration et de l’identité nationale semblent être au centre de leurs préoccupations.

Il me semble ainsi légitime de poser la question à ceux qui dirigent ce nouveau parti politique : Est-ce que le Parti Indépendantiste est au Québec ce que le Front National est à la France?

Ce n’est qu’une question… J’attends la réponse.

Publié par Simon Jodoin le 22 novembre 2008 à 03:29 PM TrackBack Commentaires (9)